Acheter ses aliments en vrac

Conseil zéro déchet #4

Plus de 30% du poids (et 50% du volume) de notre poubelle sont constitués d’emballages… Et si on regarde, on jette directement à la poubelle une grande quantité d’emballages aussitôt rentrés du supermarché.

Si les grandes enseignes commencent à se mettre au bio ou au durable, elles ne limitent pas pour autant le suremballage des produits. En grande surface, même les fruits et légumes bio sont emballés pour les différencier des aliments non bio. C’est une obligation légale.

Ce sont autant de déchets qu’on peut éviter si on achète sa nourriture en vrac.

Quels produits acheter en vrac ?

On peut acheter de nombreux produits non emballés : les fruits, les légumes, les noix, les légumineuses, les céréales, les confiseries… Mais aussi du fromage et de la viande à la découpe. Certains magasins vendent même des liquides en vrac comme les huiles, le vinaigre, du vin, de l’alcool… Ça permet aussi de n’acheter que l’exacte quantité dont on a besoin et de limiter le gaspillage alimentaire.

Le vrac en pratique

Pour faire ses courses en vrac, on utilise des bocaux de récup ou des sacs à vrac (qu’on peut coudre avec des chutes de tissu). Et on transporte ses courses dans ses sacs réutilisables. On en garde toujours un sur soi pour les petites courses de dernière minute.

On peut aussi réduire ses emballages alimentaires si :

  • on boit l’eau du robinet,
  • on choisit du café sans capsules, des bouteilles consignées, des cubis…
  • on utilise une gourde et des boîtes à pique-nique.
  • on troque les plats préparés contre de la cuisine maison.

Où acheter en vrac ?

Retrouvez ici les magasins qui vendent en vrac à Bruxelles et en Wallonie (écoconso).

Plus d’info

Nos autres conseils zéro déchet