Adopter les protections hygiéniques lavables

Conseil zéro déchet #18

Les tampons et serviettes hygiéniques génèrent énormément de déchets. Et c’est sans compter leurs composés (plastique, produits chimiques, parfum, chlore…) polluants et toxiques.

On peut les remplacer par des protections intimes lavables, et donc réutilisables.

La coupe menstruelle

La « cup » ou coupe menstruelle est une petite… coupe qu’on place à l’intérieur du corps comme un tampon et qui récolte les pertes menstruelles.

On la lave et on l’utilise pendant 3 à 10 ans, ce qui évite une quantité énorme de déchets de tampons ou serviettes hygiéniques. Ce système revient aussi bien moins cher sur le long terme.

Les serviettes lavables

On trouve aussi désormais des serviettes hygiéniques lavables. Très confortables (et parfois même colorées et jolies), elles sont faciles à utiliser et durent jusqu’à 5 ans.

Il en existe des prêtes à l’emploi (en magasin bio, écologique, en ligne…). Mais si on aime la couture, on peut aussi les fabriquer soi-même en coton bio ou en chanvre (avec des tissus de récup).

Le flux instinctif libre

Il existe une nouvelle pratique, qui semble faire de plus en plus d’adeptes : le flux instinctif libre qui permet de se passer de protections hygiéniques. Il s’agit de contracter son périnée pour retenir le flux et se rendre aux toilettes pour l’éliminer. Il faut pour cela être très à l’écoute de son corps afin de sentir quand retenir ses règles.

Cette méthode nécessite un apprentissage et n’est pas adaptée à toutes les femmes. Il faut pouvoir se rendre aux toilettes facilement et au bon moment. Ce n’est donc pas toujours facile à concilier avec certaines activités.

Découvrez les 3 bonnes raisons d’éviter les protections hygiéniques jetables (écoconso)