Emporter son sac réutilisable partout avec soi

Conseil zéro déchet #3
Conseil zéro déchet : utiliser un sac réutilisable comme alternative au sac plastique
Conseil zéro déchet : utiliser un sac réutilisable

Qui ne se laisse jamais surprendre par une petite course en dernière minute, à l’épicerie du coin, au supermarché express ou sur un petit marché ?

Le hic dans ce cas, c’est qu’on en revient souvent avec un sachet pour emballer son achat… On peut éviter de s’encombrer avec ce nouveau déchet (en plastique) : on essaie d’avoir toujours sur soi son sac réutilisable.

On en glisse un pliant ou en tissu dans son sac à main, on en laisse des plus grands et solides dans sa voiture ou sa sacoche vélo… Comme ça, on ne doit plus ramener un nouveau sac en plastique de ses petites courses imprévues.

L’idéal, c’est aussi de toujours emporter (dans son sac réutilisable) :

  • des sacs à vrac (en tissu) pour acheter les fruits et légumes en vrac,
  • une ou deux boîtes fraîcheur pour emballer la viande et le fromage achetés à la découpe

En optant pour le sac et les contenants réutilisables au lieu des jetables, on allège sa poubelle ménagère et on limite le risque que ces déchets polluant se retrouve dans la nature.

Les sacs en plastique interdits

Il va de toute façon falloir se discipliner. Les sacs de caisse en plastique jetables sont désormais interdits en Wallonie comme à Bruxelles (depuis ce 1er septembre). C’est donc la fin de vie d’un grand symbole du gaspillage. Car un sac plastique, qui sera utilisé seulement 20 minutes en moyenne, mettra 100 à 400 ans pour se dégrader.

L’initiative répond avant tout aux exigences européennes (directive UE 2015/720) qui a pour objectif de réduire le nombre de déchets en plastique qui affectent durablement la biodiversité marine (les cétacés, tortues marines et oiseaux des mers).

> Consulter la fiche d’écoconso Objectif zéro déchet dans la cuisine

> En savoir plus sur l’interdiction des sacs en Wallonie et à Bruxelles et sur les alternatives