Repas zéro gaspi : ajuster les quantités et resservir les gourmands

Conseil zéro déchet #12
Repas zéro gaspillage. Conseil zéro déchet #12

On gaspille énormément de nourriture : 15 à 30 kilos de nourriture par an par personne. Et c’est lors de fêtes et de dîners en plus grand nombre qu’on jette le plus d’aliments qui auraient pu être consommés.

Pour la fête de Pâques ou tout autre repas festif, on peut limiter le gaspillage alimentaire. On prévoit les bonnes quantités en fonction du nombre de plats et de convives, on fait des assiettes raisonnables et on propose de resservir les gourmands.

Avant la fête

On s’informe sur les goûts, les allergies et les intolérances des invités et on adapte son menu en fonction.

On prépare son menu et on calcule bien les quantités au nombre de plats, aux appétits de chacun (sachant que les enfants mangent moins). Et on évite de gonfler les proportions.

On fait sa liste de courses, après avoir vérifié ce qu’on a déjà dans ses armoires, et on indique précisément les quantités de chaque aliment à acheter.

En cuisine et pendant le repas

On évite aussi d’assaisonner et de mélanger tous les plats en avance (comme de la salade) pour pouvoir conserver les restes plus longtemps.

On dresse les assiettes au dernier moment, on sert des quantités raisonnables et on propose aux invités de les resservir ensuite.

Après le repas

On conserve les restes de repas ou d’aliments entamés, cuisinés ou non, au frigo ou au congélateur, le plus vite possible (moins de deux heures après la préparation).

On veille à consommer les restes conservés au frigo dans les deux jours et on les accommode pour en refaire un plat gourmand.

 > Voir 12 conseils pour éviter le gaspillage alimentaire et les astuces pour un repas de fêtes durable (écoconso).