Se laver les oreilles sans cotons-tiges


Conseil zéro déchet #1

Se laver les oreilles avec un cure-oreille pour éviter les déchets

Pour se laver les oreilles, on utilise un coton-tige qu’on jette ensuite à la poubelle. Ou parfois même dans les toilettes. Il devient alors un déchet (plastique) et donc polluant.

On peut se tourner vers des alternatives pour éviter ce petit déchet de salle de bain.

Le cure-oreille

Le cure-oreille, c’est un petit grattoir, souvent en métal, et dont l’extrémité en forme de petite cuillère permet de laver facilement l’oreille en récoltant l’excès de cérumen sans risque de bouchons. Il se lave très facilement.

Le cure-oreille est très bon marché : 1 à 10€, sachant qu’on l’utilise de nombreuses années. On le trouve en pharmacie ou en magasin écologique notamment.

L’oriculi   Oriculis

Un oriculi est une sorte de cure-oreille en bois, souvent en bambou. Il se termine par une petite spatule qui viendra récolter le cérumen. Il se nettoie à l’eau savonneuse entre chaque utilisation. Bien le laisser sécher. Prix : environ 5 euros.

Jamais sans mon coton-tige

Si on tient à utiliser le bâtonnet jetable, alors on privilégie des cotons-tiges en bois ou en carton plutôt qu’en plastique. Et de préférence des cotons-tiges portant un label (Fairtrade, Bio équitable, Ecocert, GOTS, Ange Bleu) qui garantit le respect de l’environnement et/ou un produit issu du commerce équitable.

Conseils d’usage

Le cérumen de l’oreille reste naturel et nécessaire. Il ne faut pas se laver les oreilles trop souvent : 1 à 2 fois par semaine maximum. Et le nettoyage des oreilles doit rester léger. On peut laver le pavillon sous la douche avec de l’eau et du savon et on utilise un cure-oreille pour retirer l’excès de cérumen qui nous gène.

Les cotons-tiges : des polluants insoupçonnés

Les cotons-tiges classiques sont l’un des déchets les plus fréquemment rencontrés dans les milieux aquatiques. Composés de plastique, ils se dégradent lentement. Et contiennent des substances chimiques (colorants…) qui se propagent dans l’environnement tout au long de leur parcours. Ils sont aussi dangereux pour les animaux, en particulier pour les poissons et les oiseaux.

Plus d’infos

Lire « Comment se laver les oreilles sans cotons-tiges en plastique ? » (écoconso)

Découvrez nos autres articles zéro déchet.